Base ULM à USSEAU

par Patrice Demory  -  11 Septembre 2017, 15:41  -  #Usseau (79210), #Automobile, Aviation

Base ULM à USSEAU

 

Base ULM d’Usseau (79)

 

10 Septembre 2017, journée porte ouverte sur la base ULM d’Usseau.

4 types d’ULM était visibles sur la base:

Paramoteur, pendulaire, multiaxe et autogire.

 

Nouvelle acquisition du club, un pendulaire « skypper lst » d’Air création.

 

Lien photos :

https://www.flickr.com/photos/81424728@N07/albums/72157686497365114

 

 

Les six classes d'ULM

 

(info pris sur le site de la Fédération Française d'ULM)

 

Le paramoteur (classe 1) : 

Un U.L.M. paramoteur est un aéronef sustenté par une voilure souple, de type parachute. Il répond aux conditions techniques suivantes:
· La puissance maximale est inférieure ou égale à 60 kW pour les monoplaces et à 75 kW pour les biplaces.
· La masse maximale est inférieure ou égale à 300 kg pour les monoplaces et à 450 kg pour les biplaces.

 

Le pendulaire (classe 2) : 

Un U.L.M. pendulaire est un aéronef sustenté par une voilure rigide sous laquelle est généralement accroché un chariot motorisé. Il répond aux conditions techniques suivantes:
· La puissance maximale est inférieure ou égale à 60 kW pour les monoplaces et à 75 kW pour les biplaces.
· La masse maximale est inférieure ou égale à 300 kg pour les monoplaces et à 450 kg pour les biplaces. Ces masses peuvent être augmentées de 5% dans le cas où l'U.L.M. est équipée d'un parachute de secours et de 10 % dans le cas ou l'U.L.M. est équipée de flotteurs. Ces augmentations ne sont pas cumulables.
· La vitesse de décrochage est inférieure ou égale à 65 km/h ou la charge alaire à la masse maximale est inférieure à 30kg/m2.

 

Le multiaxe (classe 3) : 

Un U.L.M. multiaxe est un aéronef sustenté par une voilure fixe. Il répond aux conditions techniques suivantes :
· La puissance maximale est inférieure ou égale à 60 kW pour les monoplaces et à 75 kW pour les biplaces.
· La masse maximale est inférieure ou égale à 300 kg pour les monoplaces et à 450 kg pour les biplaces. Ces masses peuvent être augmentées de 5% dans le cas où l'U.L.M. est équipée d'un parachute de secours et de 10 % dans le cas ou l'U.L.M. est équipée de flotteurs. Ces augmentations ne sont pas cumulables.
· La vitesse de décrochage est inférieure ou égale à 65 km/h ou la charge alaire à la masse maximale est inférieure à 30kg/m2.

 

L’autogire (classe 4) : 

Un autogire ultraléger répond aux conditions techniques suivantes :
· La puissance maximale est inférieure ou égale à 75 kW pour les monoplaces et à 90 kW pour les biplaces.
· La masse maximale est inférieure ou égale à 300 kg pour les monoplaces et à 450 kg pour les biplaces.
· La charge rotorique à la masse maximale est comprise entre 4,5 et 12kg/m2.

 

L'aérostat ultraléger (Classe 5) : 

Un aérostat ultraléger répond aux conditions techniques suivantes :
· La puissance maximale est inférieure ou égale à 75 kW pour les monoplaces et à 90 kW pour les biplaces.
· Le volume de l'enveloppe d'hélium est inférieur ou égal à 900 m3.
· Le volume de l'enveloppe d'air chaud est inférieur ou égal à 2000 m3.

 

L'hélicoptère ultra léger (Classe 6) : 

Nouvelle classe depuis 2012

 

De plus amples info en suivant ce lien :

http://www.ffplum.info/lessentiel-en-8-questions.html